Un projet pour réveiller le bourg

Dernière ligne droite avant sélection ?

Fontaine sur la place de l'église à Excideuil
Fontaine sur la place de l’église à Excideuil
© PHOTO PHOTO MICHEL LIONNET

Dans son courrier en date du 1er juillet dernier, le préfet de Dordogne a informé la municipalité d’Excideuil que la commune avait été choisie en tant que territoire cible de « l’Appel à manifestation d’intérêt centres bourgs » (AMI).

Cette présélection intervenait à une période charnière des actions menées ou prévues par la municipalité et la Communauté de communes.

La mairie d’Excideuil avait en effet élaboré un projet de dynamisation du centre-ville et la Communauté de communes Causses et Rivières en Périgord avait lancé l’élaboration d’un plan local d’urbanisme intercommunal pour l’ensemble de son territoire.

Des axes de travail

Malgré un passé riche (cité médiévale, ville franche, etc.), la commune d’Excideuil connaît un déclin régulier depuis plusieurs années, mais peut s’appuyer sur une densité d’activités importantes utiles à l’ensemble du territoire alentour.

S’appuyant sur des éléments de diagnostics précis, le dossier dégage des enjeux déclinés en axes stratégiques :

  • « Excideuil, moteur du développement de son territoire »,
  • « un patrimoine exceptionnel à structurer (réinventer l’habitat en centre bourg) »,
  • « une économie en mutation, pour un territoire en devenir (maintenir et renforcer le rôle polarisant d’Excideuil) »,
  • « le bien-être de la population au cœur du projet, pour un accueil de qualité ».

Ce projet ambitieux a été élaboré en relation avec la Communauté de communes pour redonner à Excideuil sa place de cité au cœur de son territoire. Après avoir été voté en Conseil municipal et en Conseil communautaire, le dossier a été déposé en préfecture le 11 septembre.

Il y a, sur la « ligne de départ », 300 communes candidates, dont trois en Dordogne - Mussidan, La Roche-Chalais et Excideuil.

À l’arrivée, en novembre, il y aura 50 élues avec une enveloppe d’aide de 230 millions d’euros, dégagée par l’État, à se partager.

Si le dossier d’Excideuil est retenu, les moyens apportés permettront de donner un coup de pouce aux projets d’aménagement de la commune. S’il n’est pas retenu, il restera une étude très complète, marquée par une forte implication des élus et des personnels techniques, qui définit avec précision des objectifs à atteindre pour faire revivre la ville et renforcer le dynamisme du territoire.

Michel Lionnet

Voir en ligne : Un projet pour réveiller le bourg